Maux...

Crayon gras

J'ai saisi dans les doigts
le crayon gras du temps.
J'y ai mis tout le cœur
quand j'ai tracé des mots.
Là-bas, au fond de moi
j'ai vu d'anciens serments.
J'ai revu les ardeurs
de la vie, de ses flots.
Ils parlaient d'autrefois
quand déjà, espérant,
je me voyais barreur.
Je n'étais que rafiot.
Au défilé des voies,
de plaines en étangs,
je me voulais lutteur.
Je me suis vu nabot.
J'ai convoqué ma joie.
Elle allait là, errant,
entre peine et douceur.
Puis j'ai biffé des mots.

◊ andré elleboudt

Samedi 7 mai 2016 14:18

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Maux