Maux...

Irrépressible

J'ai tiré sur un fil léger mais bien solide.
Au bord de celui-ci, des pensées très futiles
car sans doute improbables, inutiles.

C'est moi qui trop souvent suscite et puis subis
ce geste irrépressible et cependant malin
d'inventer des raisons de me faire douter,
de trouver un moyen d'être si tourmenté
que ma sérénité s'emmêle et puis bafouille.

Ce processus est fort d'imaginer le vide
habité de raison et ce, suffisamment,
pour accabler le jour et saloper la nuit.

Lundi 2 mars 2015 19:36

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Maux