Maux...

Au bout

Je suis, je crois, au bout.

Au bout de quelque chose

dont j'ignore et le nom,

la durée et l'ampleur.

J'en connais bien le goût.

C'est un goût de tourments,

de maux et de douleurs.

Âcre et sec, asséchant.

C'est un mal si abrupt

qui fait mal et rend mal.

Je n'en connais la voix,

j'en subis le silence,

un silence qui rend sourd

aux bonheurs, à la joie,

à tout ce qui est simple.

Un mal qui me complique

la vie et le repos,

l'envie et le plaisir.

Il est comme un rappel

à l'agenda des jours

qui ne marque pas l'heure,

le lieu ni la matière

mais qui occupe en soi

nuit et jour, pas et mots.

Je ne sais où je vais

où tout cela me mène.

Je sais juste et sans doute

me situer au bout,

au bout de quelque chose

dont j'ignore et le nom,

la durée et l'ampleur.

Mercredi 6 juin 2012 10:36

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Maux