Maux...

Aube

J'ai retrouvé dans un coin de mon corps,
évanoui en moi depuis des temps
le plaisir, si fugace et généreux
de ne sentir le mal, tout son cortège
s'enfoncer puis creuser, douloureux, dur.
Impossible parole qui craint l'erreur
et n'ose partager l'aube meilleure.
Que dire alors qui ne serait audace
ou même taire, faisant le mal tenace?

Jeudi 1 avril 2010 12:44

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Maux