Maux...

Et puis...

J'ai atteint le rond-point dépossédé de cartes. Le chemin, jadis connu, semblait étranger.
Frêles sont les certitudes, vaines et redites. Il faut cependant y aller, avancer, là.
Que de chemins courus par la force "d'il faut", que de victoires et aussi que d'échecs. Fatal.
"Il faut" fut fatal, une nasse en eaux douces. Et je demeurai là, planté, perdu.
Et puis?

Lundi 26 octobre 2009 11:53

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Maux