Maux...

Vide

Depuis ce jour qui me défit,
je passe à travers des instants
remplis de questions et je doute.
Sur le chemin qui, alors, va
si droit vers un horizon plat,
la vie se fait prélude à rien,
un rien qui devient à ce point
envahissant, tuant, fixant
un lendemain vide et sans tout.
Le doute est un bras droit brutal
tant ce rien qui l'habite se fait
présence fidèle et morne.
Le doute est tant présent dedans
que soudain je me quitte et pars.

Jeudi 15 octobre 2009 16:26

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Maux