Humeur...

Interdit de doubler

Il en est des annonces un peu comme des saisons : ce jour, début septembre, c’est la fin des doublons ! Je m’imagine alors inventer pour les unes des journaux à venir quelques titres ou tribunes. Pour le vingt-sept septembre, fin des Communautés, primauté des Régions. Fin octobre penser à flinguer Halloween ; en novembre enterrer les guerres et le passé. Peut-on penser décembre sans y réveillonner et le mois de janvier sans soldes à débourser ? Quant à saint Valentin, une journée sans s’aimer alors que Mars serait le début de l’été. En avril supprimer l’anniversaire d’André et en mai décider de ne pas travailler. Premier juin on pourrait fumer à s’étouffer. Puis en juillet et août tuer bison futé, vacances et barbecues. Septembre sans rentrée, ah non c’est occupé, c’est la fin des doublons ! En octobre finis scrutins et élections. En novembre, youppie, on fête la nation et en décembre alors on célèbre le sel, on déneige et on roule. Janvier serait le mois des trains toujours à l’heure pour vivre en février au train de sénateur. En mars, ils l’ont promis, bouchés les nids de poules. Avril sans heure d’été, on peut se reposer. En mai, c’est obligé, il faudra étudier pour en juin réussir sans risquer de doubler. Mais non, c’est supprimé ! Reste à tout décider… Et la fête aux Elus ? Tiens, faudrait y penser.

Jeudi 1 septembre 2011 18:33

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Humeur