Humeur...

Un soir de nuit noire

C’est un soir de nuit noire que le soleil, mutin, décida de briller, ignorant de facto les us et les coutumes régulant la matière. Pris de court un voilier se mit à manœuvrer, ébloui, tant surpris. Un oiseau dans le ciel ayant perdu le sud, s’écrasa en grand bruit au sommet de la dune. La terre entière en panne se surprit à suspendre sa course en le néant. Les hommes, quant à eux, se demandent toujours ce qui cette nuit-là leur permit, ô surprise, de rajeunir un peu, de revivre un passé. Ils s’interrogent encore. Et encore et toujours.

Lundi 2 novembre 2009 16:09

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Humeur