Humeur...

Itinéraire spirituel

Au fond de la vallée, survolant un brouillard si fréquent en ces lieux, une ombre familière se faufilait, paisible. On dit que les esprits n’existent que dans les rêves, on dit aussi pourtant tant de choses sur eux qu’une tête bien saine se laisserait aller à côtoyer, curieuse, un esprit, mais un vrai, comme celui de nos rêves.
Il suffirait parfois de laisser libre espace aux pensées vagabondes. La brume, alors, que l’on dit proche de ces êtres - mais alors un esprit est-il vraiment un être ? – la brume ou est-ce alors la conscience envahit les traits et les regards. Vue de derrière les paupières, la vie se fait diverse, il faut bien l'avouer. A moins qu’à cet instant la vie ne devienne autre, ou même un autre je, un soi tout différent.
J’ai vu l’esprit d’un soir, à l’âge de trois ans, laissé seul à pleurer. J’ai perçu la voix dure, c'était celle de papa. J’ai vu l’esprit d’un jour quand à l’âge de onze ans, j’ai perdu des jouets. Et j’ai vu le voleur. J’ai vu l’esprit d’ado, inclinant certains soirs entre lui ou bien elle. J’ai senti le plaisir. J’ai entendu les oui et les non d’une vie que j’avais prononcés. J’ai aussi découvert ce que j’avais raté.
Je décidai alors de
rouvrir les paupières,
recouvrai mes esprits.

Mercredi 23 septembre 2009 20:36

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Humeur