Humeur...

Prélats

Lorsque la vie aura atteint vos cœurs bondés de certitudes,
que la couleur aura donné à vos visages de funérailles l'éclat joyeux du vrai partage,
alors peut-être, alors un jour,
en découvrant que le pouvoir n'a pas le goût moisi et rance
de vos cortèges et préséances
mais celui doux de nos errances.
Alors peut-être, alors un jour,
vous deviendrez frères des hommes vivant sur terre au rythme fort de tant d'amour, de connivences.

Quand s'ouvriront les tabernacles où sont pendues vos certitudes,
que le vent chaud aura hâlé à travers tous vos attirails le blanc cassé de vos mains moites,
alors peut-être, alors un jour,
ouvrant les yeux sur l'avenir vos regards creux pleins d'artifices
découvriront avec surprise qu'il est bon d'être différents.
Alors peut-être, alors un jour,
vous deviendrez frères des hommes créant des liens sur cette terre, terre d'amour, de connivences.

Il est possible qu'un matin, à l'heure où se couche la nuit,
que soudain s'ouvre devant vous le rideau sec de tous vos temples montrant un monde tout en nuances,
alors peut-être, alors un jour,
nous fêterons vos renaissances,
vous entrerez dans la cadence de femmes et d'hommes
tous en partance sur le chemin des transhumances.
Alors peut-être, alors ce jour,
prenant le pas de vos vaillances, vous goûterez pleins d'espérance une vie d'amour, de connivences.

Mercredi¬†12¬†ao√Ľt¬†2009¬†16:09

Mots-clés :

Crosse, Mitre, Anneau , Croix, Fonction

« Retour √† la section Humeur