Émois...

Jean Detienne

Le lourd paletot gris sur les épaules, un vieux béret noir vissé aux cheveux blancs,
les mains croisées au bas des reins, voilà Jean Detienne arpentant les chemins d'éternité.
Et l'éternel cigare! Mais peut-on aujourd'hui encore fumer au paradis?
Que d'heures passées à ses côtés de réunions en camps,
que d'ambiances joyeuses ponctuées de ah, ah,
que de moments anxieux aux odeurs sèches du doute.
Mais que d'audaces aussi au cœur de ses doutes.
Ah, quel ami que ce doute. Mais on le dit, là-haut, plus de doutes!
Que d'attentions partagées aux joies et aux malheurs
que de dons aux petits et que de privations
pour le mieux-être d'autres.
Quelle abondance de cœur derrière le pâle du visage.
Voilà "messieu l'curé" parti. Bon vent là-haut!

Mercredi¬†12¬†ao√Ľt¬†2009¬†15:34

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Émois