Émois...

Couleurs folles

Dans son grand atelier, il tissait de longs draps, des nappes et des mouchoirs, des manteaux, des drapeaux… Ah non, pas de drapeau. Son atelier joyeux, aux murs nus, lumineux, était orné de fleurs, les fraiches du jardin, la floraison des plantes. Il était réputé pour la qualité fine, la couture élégante, le tombant des matières, le fini et la grâce. Mais était mécontent, chaque jour un peu plus. Bien sûr le fil écru faisait sa renommée. Son insatisfaction. Distrait, un soir sans joie, il renversa un vase, les fleurs, l’eau, les pétales. Fâché et ronchonnant il alla se coucher. Sa joie et son émoi, le lendemain matin, en découvrant soudain le mariage élégant des soies et des pétales! La couleur s’étalait dans les fibres et les trames. Et du brut élégant sortaient les vagues folles des couleurs débridées.
Samedi 25 février 2017 21:01

Mots-clés :

, , , ,

« Retour Ă  la section Émois