Émois...

C'est trop

Chacun, à nos manières, sommes centre d'un monde régnant sur l'univers
de nos plans, de nos rêves, certains jours en bonheur et puis d'autres en labeurs,
isolés, seuls, heureux dans un cliché de soi... Et la vie va, passant,
aux diverses couleurs de ce monde sans fin où chacun nous vaquons.
Blottis dans nos bonheurs, soudain nous découvrons que des humains, là-bas,
sont cendrés de malheurs. Jamais nous ne pensions être perle et maillon
d'un collier gris nacré faisant de nous, humains, le proche et le lointain.
Voilà que certains jours nous nous sentons touchés par le bonheur des uns,
fait de rire et tout ça. Et puis, le lendemain nous tombent sur le cou
troubles, feux et misères; et le ciel est tout noir. Ce jour-là, je me sens
solidaire et humain, pour peu de temps parfois. Je suis fait de ces lois,
des lois qu'en moi génèrent le destin ou son frère, le hasard ou un dieu
qui nous trament d'oubli. Alors l'humain se terre, se tait et dégénère.
Car il est un ego.
Et être deux c'est trop.

Mercredi 1 octobre 2014 18:52

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Émois