Émois...

Dites-moi

Serait-ce une impression ou même une inquiétude ?
Aurais-je tout d’un coup déménagé sur terre
et me retrouverais-je à cent lieues de chez moi ?
Je ne peux rien en dire, j’ignore ce qui se passe,
je n’en connais le sens mais j’en ressens le poids.

Me serais-je absenté tant de jours et le temps
aurait-il défilé à de telles vitesses
que j’en aurais perdu et le goût et la voix ?
Je me sens incapable et inculte à la fois
pour dire ce que je vis dont je ressens le poids.

C’est comme une impression ou même une apathie.
Je suis toujours ici et ne me suis enfui
et je n’ai pas enfoui en moi cette déveine.
Je sens une anxiété qui se ferait angoisse,
pis encore un mal être m’écrasant de son poids.

Dites-moi si les hommes et les femmes aujourd’hui
ont perdu le plaisir de parler, de se dire,
aussi de s’écouter et de dialoguer ?
Partout, de plus en plus, ce ne sont qu’anathèmes,
hystérie ou menaces, folie d’un si grand poids.

Je ne reconnais plus le monde et ses élans ;
j’ai du mal à subir procès, intolérances,
coups de poing, invectives, affirmations qui tuent.

Mardi 7 mai 2013 19:27

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Émois