Émois...

Ole

Un train sur son chemin aperçut dans un pré une vache brouter. Il n’était que vapeur et elle était odeurs. Quels étranges destins. Il avalait charbons, elle évitait chardons ; elle était mammifère et lui chemin de fer. Quel étrange devin décida un matin mener à Bilbao par le train un toro ? C’est depuis ce matin que la vache, c’est malin, regarde passer le train.

Mardi 13 septembre 2011 18:21

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Émois