Émois...

Routes

Sur le bord du chemin un arbre était fleuri;
pas en fleurs, mais fleuri en son tronc.
Des couleurs déposées, souvenir.
Au côté d’un pylône,
là aussi un bouquet
et un mot, attaché.
La mémoire de deux drames,
des vies arrêtées là.
Evénement brutal.
Des vies se collisionnent.
Au volant je passais,
des humains tombés là.
Voilà.

Dimanche 2 mai 2010 11:43

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Émois