Amour...

En voeux-tu...

Une locomotive, fendant l’air et le vent, menait, sur son chemin de fer rayé de billes, un train de sénateur. Nous disons sénateur car c'est une expression; ne croyez surtout pas que nous allons ici parler de politique. Traversant les prairies jusqu'au cœur des villages, contournant les forêts pour se jeter en ville, locomotive heureuse elle vivait et vaquait. "Je suis bien dans ma peau, disait-elle en sifflant, ça se voit, mon bonheur se répand en vapeur". C'est vrai, elle était belle: unique en ses rondeurs, jolie par ses couleurs, volontaire et têtue quand, enfin au sommet, elle brillait de ses feux. Elle saluait de-ci et souriait de-là, elle parlait, partageait les joies et les émois des bêtes et des humains. Un jour, un ingénieur, économe ingénieux, imagina des plans et déclina fiévreux: "Faut économiser!" Rondeurs, beauté, couleurs, ténacité, courage et aussi amitié: direction le triage et sa gare, terminé! Tout cela fut rangé, détruit puis oublié. Motifs: l'austérité, la rentabilité et l'uniformité!
Nombreux sont les périls, les divisions, les doutes, les cons, les catastrophes, les guerres et les malheurs et tous ces imbéciles qui remettent en question dons, nuances et saveurs de notre humanité. Se croiser différents, se rencontrer uniques, mélanger nos couleurs, nos genres et nos beautés et former un convoi de wagons en tous genres, traverser l'horizon, ignorer les frontières, s'arrêter dans les gares, inventer des arrêts, huiler les aiguillages, ne pas tout ramener aux lignes TGV qui ignorent, ô malheur, nos spécificités. Voilà pour vous nos vœux sur le quai 2013 de nos diversités.
Et que Noël rayonne, que l'année vous soit belle.

Christine et André

Lundi 24 décembre 2012 22:16

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Amour