Amour...

Adémar

J’ai vu une grenouille d’un vert tendre et jaunâtre,
à la bouille fripouille son nom est Adémar.
A l’issue d’un long bond entre deux nénuphars,
elle prit l’accordéon qui traînait dans la mare.
De sa voix de têtard frémissante et si chaude
elle entonna l’histoire d’un amour de crapaude.
Elle s’appelait Raymonde et elle aimait Martin.

A l’orée d’un matin ils partirent pour le monde.
En découvrant la terre, les mers et les déserts,
ils apprirent à gober moustiques et narguilés.
Que les goûts sont divers, les formes éphémères ;
tous les menus du monde rendent nos bouches rondes.

Enchantés et repus, les deux tendres, émus,
atterrirent sans retard au milieu de leur mare.
La grenouille Adémar rangea sa belle histoire.

Raymonde et son Martin disparurent dans le noir.

Tu me lâchas la main et t’endormis.

Bonsoir.

Samedi 22 octobre 2011 19:14

Mots-clés :

, , , ,

« Retour √† la section Amour